Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore. Il est mon salut et mon Dieu (Psaume 42,5.11). Si vous connaissez la psychothérapie Internal Family System1Voir Richard C. Schwartz, Introduction to the Internal Family Systems Model, Oak Park, Trailheads, 2001., voici un guide facilitant la mise en pratique des notions. Ce guide est construit dans l’optique d’un problème d’ambivalence en cas de prise de décision, mais il peut facilement être adapté aussi aux comportements indésirables ou autres…

“C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant… En effet, notre Dieu est un feu qui détruit” (Hé 10.31, 12.29). Aussi traduit comme “un feu dévorant”, “un feu καταναλίσκον” parle d’un feu qui consume complètement. Le conditionalisme est une compréhension de l’enfer partagée par un nombre croissant de théologiens protestants et évangéliques qui considèrent que “détruire” veut vraiment dire “détruire” et non vivre pour toujours dans la souffrance1Pour apprécier l’ampleur du mouvement dans le monde évangélique, voir rethinkinghell.com. Le conditionalisme est une position adoptée par de plus en…

L’épistémologie est la science qui vise à répondre à la question : sur quelle(s) base(s) pouvons-nous savoir ce que nous savons ? Appliqué à la révision biblique du thème de l’enfer, cet article pose la question suivante : quelle priorité devons-nous accorder à nos émotions, notre intuition, la tradition et la Bible lorsqu’il vient le temps de repenser l’enfer ? Face à ce sujet, deux principes servant de garde-fous doivent nous aider à fonder notre position. D’un côté, nous ne devons pas faire reposer notre…

“Je veux dire qu’au coeur même de cette modernité sécularisée, que nous croyons agnostique et même agressivement anti-chrétienne – du moins en France -, la trace chrétienne est plus présente que je ne l’imaginais. Je ne cacherai pas que cette découverte a été un vrai choc. Une remarque de René Girard me revient aujourd’hui en mémoire : ‘C’est ce qui reste de chrétien en elles qui empêchent les sociétés modernes d’exploser.’ (…) La plupart des convictions auxquelles nous adhérons spontanément, celles qui sont inscrites dans la Déclaration…

Il y a une différence importante entre s’excuser et se repentir. Celui qui s’excuse se déresponsabilise en pointant des causes extérieures à lui pour expliquer la faute. Celui qui se repente accepte la responsabilité de sa faute et demande pardon sincèrement. Le roi Saül (1 Samuel 13:11-12) :  “11 Samuel dit : Qu’as-tu fait ? Saül répondit : Lorsque j’ai vu que le peuple se disséminait loin de moi, que tu n’arrivais pas au moment fixé et que les Philistins étaient assemblés à Mikmas, 12 je…

Intuitivement, nous avons la profonde conviction non seulement que tous les êtres humains ont de la valeur, mais aussi qu’ils sont égaux, c’est-à-dire qu’ils ont la même valeur. Nous croyons que tout être humain possède une dignité que nous devons respecter : nous ne pouvons pas leur faire n’importe quoi, nous ne pouvons pas les traiter comme des moyens pour parvenir à nos fins, mais nous devons les considérer comme des fins en soi. Les femmes ont la même valeur que les hommes. Les enfants…

Il y a dans le coeur de chaque être humain le désir d’avoir un sens à sa vie. Ce que je veux dire par là, c’est que nous ressentons tous le besoin d’avoir au moins un but dans la vie, de travailler à atteindre un objectif, de faire la différence à quelque part, en quelque chose, pour quelqu’un dans au moins un domaine. Une vie qui a un sens peut avoir plusieurs buts, mais elle doit en avoir au moins un. Une vie sans but…

La vie éternelle consiste dans le parfait rassasiement du désir de l’homme. Chacun des bienheureux, en effet, possédera au ciel ce bien au-delà de ce qu’il aura désiré et espéré ici-bas. La raison en est que personne ne peut en cette vie satisfaire pleinement son désir et que nulle chose créée ne peut combler le désir de l’homme. Dieu seul peut le rassasier totalement et même le surpasser infiniment. C’est pourquoi l’homme ne trouve son repos qu’en Dieu, comme le dit Saint Augustin : ‘Tu…

L’aimé est dans l’aimant. C’est pourquoi celui qui aime Dieu le possède lui-même, conformément à cette parole de l’apôtre Jean : ‘Quiconque demeure dans l’amour demeure en Dieu et Dieu en lui.’ (1 Jean 4:16) C’est aussi la nature de l’amour de transformer l’aimant en l’aimé. C’est pourquoi, si nous aimons des choses viles et caduques, nous devenons nous-mêmes vils et instables. On lit, en effet, en Osée 9:10 : ‘Vos pères, dit Dieu aux enfants d’Israël, sont devenus abominables, comme les idoles, objets de…