Dans la Bible, les humains reçoivent moins une définition d’eux-mêmes qu’une façon de se situer par rapport à Dieu, au cosmos et les uns par rapport aux autres. C’est par la qualité de ses relations que l’être humain devient l’image de Dieu qu’il est depuis toujours destiné à être. -André Myre1André Myre. 2007. Pour l’avenir du monde : la résurrection revisitée. Québec: Fides, p.49- Références   [ + ] 1. ↑ André Myre. 2007. Pour l’avenir du monde : la résurrection revisitée. Québec: Fides, p.49

Et si nos intuitions fondamentales sur le plan moral et existentiel représentaient une évidence pour l’existence de Dieu ? Je suis en train de lire le Livre de la Sagesse, un vieil écrit juif datant autour de l’an 50 av. J.-C. (livre non biblique écrit par un Juif d’Alexandrie en Égypte). L’auteur est très éloquent concernant le fait que si Dieu n’existe pas et que la mort est la réalité ultime, faire le bien n’a aucune valeur réelle, car tout sera oublié ultimement de toute façon, tout sera effacé comme si…

Dans le passage qui suit, Blaise Pascal dépeint sarcastiquement la pensée de l’humain qui n’accepte pas de réfléchir sur son existence malgré la nécessité qui s’y impose… il se met à la place de cette personne insouciante de sa condition présente et future et dit ceci : Je vois ces effroyables espaces de l’univers qui m’enferment, et je me trouve attaché à un coin de cette vaste étendue, sans que je sache pourquoi je suis plutôt placé en ce lieu qu’en un autre, ni pourquoi ce peu de…

Car l’existence ne commence pas par des certitudes, mais par des questions : quel est le sens de ce monde-ci, pourquoi a-t-il commencé, pourquoi va-t-il finir, pourquoi le mal et la souffrance, pourquoi la mort? Avant d’être un ensemble d’affirmations, la croyance procède d’une ouverture sur de grandes interrogations qui sont au fondement de la condition humaine. -Fernand Dumont- (Une foi partagée, 1996, p.18)

Perdu dans un univers sans Dieu, l’homme moderne est véritablement l’orphelin cosmique. Il a été lancé dans la vie comme un produit accidentel de la nature et il fait face à une extinction inévitable dans la mort. Son sort est rendu encore plus amère et tragique à cause du fait que, parmi toutes les créatures, il en a conscience. (…) L’homme moderne est l’orphelin cosmique parce qu’il a tué Dieu. Et, en faisant cela, il s’est réduit lui-même a un accident de la nature. Quand il demande “Pourquoi?”,…

J’aime le côté existentialiste des Cowboys Fringuants. “L’horloge” comme “Les étoiles filantes” sont le genre de chanson qui suscitent de profondes réflexions sur la condition humaine : “Car les aiguilles tout au fond de l’horloge battent la mesure et jamais ne dérogent…” Le temps n’est pas sous notre contrôle. Il nous échappe. Et non seulement le temps nous échappe, mais avec lui s’écoule toutes nos possessions, nos oeuvres, notre être. Comme Blaise Pascal écrivit, “C’est une chose terrible de sentir s’écouler tout ce qu’on possède1Philippe Sellier, 2009….

Un deuxième point qui est à souligner dès le début, à cause de sa pertinence contemporaine, est la structure bipolaire des Écritures, objective et subjective. Nous devons toujours être préoccupés à propos du contenu de ce qui a été révélé et des façons que l’on reçoit et s’approprie ce contenu. Nous devons faire attention de ne pas supprimer un de ces deux aspects. L’orthodoxie tend à mettre l’emphase sur la nature propositionnelle de la révélation et cela aux dépens de sa nature existentielle. De l’autre…