Qui est Théophile?

08/16/2011

Théo = Dieu. Phile = Aimer.

Le nom de Théophile veut donc dire “qui aime Dieu” ou “aimé de Dieu”. Théophile est une personne mentionnée deux fois dans la Bible. Il est celui à qui est adressé l’Évangile selon Luc (Luc 1:1-4) et les Actes des apôtres (Actes 1:1-2). En fait, Luc est traditionnellement reconnu comme ayant écrit ces deux livres de la Bible. Nous ne savons pas grand chose sur Théophile outre le fait qu’il dût être un haut fonctionnaire dans l’empire romain. En effet, l’appellation “excellent Théophile” en Luc 1:3 est un titre attribué aux personnes en position d’autorité dans le gouvernement romain. Par exemple, en Actes 23:26 et 24:3, le gouverneur Félix est appelé “très excellent Félix” par différentes personnes. Deux ans plus tard, son successeur est aussi appelé “très excellent Festus” par l’apôtre Paul cette fois-ci (Actes 26:25). Ce titre implique donc une position élevée dans le gouvernement romain du premier siècle.

Une des particularités de Luc est d’être reconnu pour donner beaucoup de détails historiques. Il est considéré par les historiens modernes comme l’auteur biblique le plus méticuleux, détaillé et précis dans sa rédaction (le plus riche dans son vocabulaire, etc.). La précision est d’ailleurs la mission qu’il s’est lui-même donné :

Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole, il m’a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d’une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus (Luc 1:1-4).

Et tout de suite après avoir dit cela, au verset suivant, Luc mentionne des personnages politiques et religieux nous aidant à déterminer de façon précise le moment dans lequel s’inscrit les histoires qu’il raconte. Ses affirmations sont falsifiables. Je dis cela dans le sens où il nous est possible de confirmer ou d’infirmer par des sources extra-bibliques certaines affirmations qu’il fait. Par exemple, 1) l’existence du roi Hérode sur la Judée à cette époque en même temps que 2) l’existence du sacrificateur Zacharie, etc. Si le récit passe l’examen géo-politico-sociologico-historique, cela vient de plus en plus difficile de nier les faits qu’il relate. Et par le fait même, cela rend de plus en plus légitime notre élan de foi à l’égard du Jésus dont il parle.

En fin de compte, j’aime le nom de Théophile à cause de son étymologie (aimé de Dieu / aimer Dieu). C’est ce que je veux faire sur ce blog, aimer Dieu de toute ma pensée comme Jésus lui-même nous y incite en Matthieu 22:37. De plus, j’aime la rigueur intellectuelle que Luc mit dans son oeuvre pour assurer Théophile de la solidité des fondements de sa foi. Comme Théophile, je suis quelqu’un qui ressent la nécessité d’avoir une foi basée sur du solide, sur des faits exacts provenant de sources sûres. C’est ce que je trouve dans le Christianisme et ce que je me plais à découvrir de plus en plus et à exposer du mieux que je peux.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeRequired fields are marked *

6 comments on “Qui est Théophile?

  1. Anonyme Mar 4, 2014

    bonjour,

    je suis d'accord avec vous quand vous dites ce que je veux faire, "c'est aimer Dieu de toute ma pensée". Il y a cependant une chose qui me gène, c'est la" pensée intellectuelle"; Les Ecritures sont données à l'Esprit et non au corps. On risque de manquer beaucoup de choses, si on les regarde uniquement par l'intelligence.
    Mais j'ai peut être mal compris ce que vous avez réellement voulu dire
    bien à vous en Jésus Christ

  2. Bonjour,

    Merci pour votre commentaire! 🙂

    J'aimerais vous poser une question (qui j'espère alimentera votre réflexion personnelle dans le Seigneur) concernant votre inconfort avec la pensée intellectuelle : pourquoi la pensée intellectuelle vous gène-t-elle? Cela vient-il d'une blessure relationnelle passée, ou de la vue d'une personne qui s'est éloignée de Dieu ou d'un non-chrétien qui résiste à Dieu à cause d'une raison supposément intellectuelle, ou d'un déséquilibre dans votre entourage chrétien à ce niveau, ou de votre personnalité et vos valeurs personnelles? Car il me semble que la Bible, bien qu'elle condamne l'intelligence humaine comme moyen d'orgueil (1 Co 1:19-21, 8:1), valorise beaucoup l'intelligence spirituelle, l'intelligence qui vient de Dieu (Col 1:9-11, Romains 12:1-2, etc.).

    Je suis d'accord avec vous qu'une trop grand emphase sur la dimension intellectuelle est un danger (http://sperron.blogspot.ca/2012/02/developpement-intellectuel-les-dangers.html), mais une trop grande emphase sur la dimension émotionnelle ou expérientielle est aussi dangereuse. Je pense qu'il faut viser l'équilibre tout en reconnaissant que nos dons spirituels font que nous pouvons avoir une tendance à aimer Dieu un peu plus d'une manière que d'une autre.

    Je suis d'accord avec vous qu'on risque de passer à côté de l'essentiel si nous ne lisons pas la Bible avec la bonne attitude. Certains ouvrent la Bible sans vraiment chercher Dieu, mais pour d'autres raisons… Que l'on soit chrétien ou pas, je crois qu'il faut approcher la Bible avec un coeur ouvert à Dieu (Luc 8:15) et sensible à la voix de son Esprit (Hébreux 3:7-8, Jean 16:8-11). Trop de personne cache les motivations de leur coeur derrière un écran de fumée qu'ils affirment être la raison.

    Que le Seigneur vous bénisse!

  3. Dounia Mar 13, 2014

    De plus, d'autres livres du Nouveau Testament apportent un témoignage qui parlent plus au coeur qu'à l'intelligence. Je pense par exemple au livre de Jean. Non ?

  4. Dans l'Évangile de Jean, Jésus est présenté comme la Parole dès la départ (Jean 1:1). En grec, le mot Parole = Logos, qui est une notion en philosophie grecque très bien connue au 1er siècle : c'est la Raison. C'est du mot Logos que vient le mot français logique. En Jean 14:6, Jésus dit aussi être la vérité. Je ne crois donc pas que Jean désire apporter "un témoignage qui parlent plus au coeur qu'à l'intelligence." Je crois plutôt que les Écritures et Jésus lui-même sont très équilibrés entre coeur et raison.

    De plus, Jean révèle lui-même ses intentions qui l'ont amenés à écrire son évangile : "30 Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d'autres miracles qui ne sont pas écrits dans ce livre. 31 Mais ceci est écrit afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant, vous ayez la vie en son nom." (Jean 20:30-31). Il faut remarquer qu'il présente le témoignage des disciples (ce qui inclut les apparitions de Jésus ressuscité ainsi que ses miracles lors de son ministère) comme des raisons de croire en Jésus!

    Je vous exhorte à ne pas diminuer le rôle de la raison et de l'intelligence dans la vie chrétienne… Il y a clairement une place pour cette dimension humaine dans le christianisme. Tenter de rabaisser cette faculté, c'est aller à l'encontre des Écritures et c'est être coupable d'anthropomorphisme : vouloir rendre Dieu à notre image. Je vous invite vraiment à réfléchir sur la cause de votre malaise : Postmodernisme? Personnalité? Histoire personnelle? Entourage?

  5. Ferdinand TOSSOU Août 16, 2016

    Que le Seigneur nous bénisse afin qu’ayant la connaissance de la vérité nous puissions porter les fruits adequats et convenables étant donné que le Royaume de Dieu ne consiste pas en paroles mais en puissance, cette puissance qui est celle du St-Esprit

  6. Emile Joseph Bakodok Oct 24, 2017

    Merci pour l’exposé. Il est assez édifiant. Toutefois, il n’identifie pas assez la personne elle-même. Qui était ce Théophile? Telle est ma soif, encore pas étanchée, après votre commentaire.

Théophile © 2015