Dans son livre The Climax of the Covenant: Christ and the Law in Pauline Theology (1992), N. T. Wright consacre un chapitre au rapport entre le monothéisme et la nouvelle foi chrétienne que Paul s’efforçait de transmettre en vue de créer une société alternative basée sur une nouvelle éthique1Nicholas T. Wright, The Climax of the Covenant: Christ and the Law in Pauline Theology, Minneapolis MN, Fortress, 1992, p. 120-136.. Je résume ici ce chapitre, intitulé “Monotheism, Christology and Ethics: 1 Corinthians 8”. La situation à…

Dire que Jésus a un lien particulier, voire unique à Dieu, et qu’il est ressuscité, ne revient pas à affirmer qu’il est Dieu. Comme nous l’avons vu, la théologie de l’incarnation apparait plus de soixante-dix ans après la mort de Jésus, et la théologie trinitaire prend son essor au cours du IIe siècle. (…) ce qui semble important, c’est d’affirmer que le substrat de la foi est lisible de manière très explicite dans le témoignage des apôtres pour lesquels Jésus est un homme unique, sans…

Jésus est le seul fondateur de religion, le seul grand sage ou mystique de l’histoire qui laisse planer un doute sur son identité véritable. Moïse, Confucius, le Bouddha, Socrate ou Mohammed ne sont jamais présentés autrement que comme de simples mortels. Qu’ils soient considérés comme des sages ou des prophètes, ce sont toujours des êtres humains à part entière : aucune parole laissant planer une ambigüité sur leur nature n’a été mise dans leur bouche par leurs disciples immédiats. Jésus fait exception1Frédéric Lenoir. 2010. Comment Jésus…