Un sujet fascinant à mes yeux : le rapport entre la raison et les émotions concernant notre vision du monde. Quel rôle entre le coeur et la raison dans nos décisions importantes ou notre quête de vérité liée aux questions ultimes? Si le modernisme nous a appris que personne d’entre nous n’est Spock, cet humain strictement rationnel, et que cela n’est même pas souhaitable (car cela enlèverait à la vie son côté le plus exaltant), quel rôle reste-t-il pour l’esprit analytique, logique et basant son raisonnement sur les données objectives? L’autre…

Depuis que je suis devenu chrétien, j’ai toujours pensé que le meilleur et peut-être même le seul service que je pouvais rendre à mes voisins non-croyants était d’expliquer et défendre la croyance qui a été commune à pratiquement tous les chrétiens de tous les temps. (…) Je pense que nous devons admettre que les discussions des points théologiques disputées ne tendent pas à apporter les gens de l’extérieur à la foi. (…) Il y a des questions sur lesquelles je suis définitivement d’un côté, mais sur…

En somme, il n’y a que deux types de personnes : ceux qui disent à Dieu : ‘Que ta volonté soit faite’, et ceux auxquels finalement Dieu dit : ‘Que ta volonté soit faite’. Tous ceux qui sont en enfer y sont parce qu’ils l’ont choisi. Sans ce choix personnel, il ne pourrait pas y avoir d’enfer. La joie n’échappera pas à aucune âme qui la désire avec honnêteté et constance. C.S. Lewis (Timothy Keller, La raison est pour Dieu, p.96)

Lewis : Supposons que je prétends être le plus grand auteur du 20e siècle. Que penseriez-vous de moi? Kennedy : Que vous êtes inssuportablement arrogant! Lewis : Oui, mais pas vraiment fou? Kennedy : Pas nécessairement. Lewis : Maintenant, supposons que je prétend être le plus grand être humain qui ait jamais foulé le sol de cette terre, plus sage que Salomon, plus illuminé que Bouddha, plus saint que tous les saints. Que penseriez-vous de moi alors? Kennedy : Que vous êtes un imbécile, incroyablement…