Un sujet fascinant à mes yeux : le rapport entre la raison et les émotions concernant notre vision du monde. Quel rôle entre le coeur et la raison dans nos décisions importantes ou notre quête de vérité liée aux questions ultimes? Si le modernisme nous a appris que personne d’entre nous n’est Spock, cet humain strictement rationnel, et que cela n’est même pas souhaitable (car cela enlèverait à la vie son côté le plus exaltant), quel rôle reste-t-il pour l’esprit analytique, logique et basant son raisonnement sur les données objectives? L’autre…

Imaginez qu’une voyageuse, dans les Rocheuses [de l’Ouest canadien], découvre un paysage magnifique avec des montagnes dont les sommets sont couverts de neige. Elle peut se dire : « Ah! Un beau décor pour une carte postale! » Puis elle prend sa caméra et immortalise la scène. Il s’agirait là d’une utilisation de la beauté des montagnes pour une fin pratique spécifique. Si, cependant, elle disait simplement : « Ahhh! » comme l’expression qu’elle savoure la beauté autour d’elle, son rapport au paysage n’en serait pas un utilitariste. Elle valoriserait le paysage pour lui-même1Clifford Williams. 2002….