Pourquoi étudier en théologie?

09/04/2014

Voici un verset biblique qui possède deux principes poursuivis par la théologie :

Mais sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous… (1 Pierre 3:15)

Que veut dire « sanctifier Christ dans notre coeur »? Quel rapport cela a-t-il avec « toujours être prêt à défendre notre espérance »?

Le langage de la sainteté est utilisé pour signifier que Dieu est tout autre, distinct et séparé de tout ce qu’il a créé et différent des dieux de l’imagination humaine1D. G. Peterson, 2006. Dictionnaire de théologie biblique. Charols : Excelsis, p.918.

Sanctifier Christ dans notre coeur veut donc dire « faire en sorte que Christ soit unique, distinct, élevé, sur un pied d’estale dans notre propre pensée et notre affect. » Que nous réalisions, voyions, saisissions que Christ, loin d’être le produit de l’imagination humaine, est véritablement Seigneur. Il est la vérité et la vraie vie ne se trouve qu’en lui. Comment faire en sorte que Christ demeure élevé dans notre coeur? C’est en cherchant à savoir de plus en plus qu’est-ce que l’on croit et pourquoi on croit ce que l’on croit. Le premier effet d’une foi réfléchie est de renforcer notre propre relation avec Dieu.

Un deuxième effet positif d’étudier en théologie concerne notre rapport au monde. Avez-vous déjà été dans une situation où vous n’étiez pas prêts? Une présentation orale où vous sentiez que vous manquiez de préparation? Un examen pour lequel vous saviez que vous n’aviez pas assez étudiés? Ce genre de situation génère beaucoup de stress et rend désagréable l’activité en question. En revanche, comment vous sentez-vous quand vous maîtrisez très bien le sujet dont vous devez parler devant le groupe?, ou quand vous avez très bien intégré la matière avant l’examen? La confiance, l’assurance et une paix plus grande en découle. C’est la même chose avec notre foi et les moments où vient le temps d’en parler. Se préparer d’avance à répondre aux questions des autres (en ayant préalablement répondu à nos propres questions) nous donne confiance, assurance et paix.

Références   [ + ]

1. D. G. Peterson, 2006. Dictionnaire de théologie biblique. Charols : Excelsis, p.918

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeRequired fields are marked *

Théophile © 2015