Argument de la conscience pour l’existence de Dieu

05/05/2011

Essayons un instant de comprendre l’être humain dans une perspective athée. Selon les athées, le monde spirituel n’existe pas. Vous et moi ne sommes que des assemblages complexes de molécules biochimiques. Tout n’est que matière, tout n’est que physique. Un des éléments fondamentales de la physique, c’est qu’elle est régit par des lois comme la loi de la gravité ou des constantes comme la vitesse de la lumière. Invariablement, si je lance une roche vers une cible, cette roche gardera la trajectoire que je lui ai assignée. Elle ne peut pas décider soudainement de virer à droite, de tourner à gauche car la matière est, en quelque sorte, esclave des lois et des constantes naturelles. Cela m’amène à certains questionnements intéressants…

Si nous ne sommes que de la matière et que nos activités cérébrales sont assujettis aux lois de la biochimie, comment expliquer le fait que nous ayons la faculté de choisir? Si notre cerveau n’est qu’un amas de réactions neurales régies par des constantes naturelles que nous ne pouvons changer, y’a-t-il un “moi” au contrôle de mon existence ou qu’une illusion de libre arbitre? En d’autres mots, si je ne suis que matériel, la trajectoire de ma vie est-elle déterminée au même titre que la trajectoire de la roche que je lance? L’athéisme devrait logiquement nous mener à penser que tout est déterminé à l’avance par les lois de la nature et que toute impression de libre choix n’est qu’illusion. C’est ce qu’on appelle le déterminisme.

Heureusement, nous savons fort bien que nous sommes réellement libre de choisir, que nous sommes des êtres responsables. La seule manière d’expliquer raisonnablement cette faculté humaine est d’admettre que l’être humain est constitué d’une âme, d’un esprit, bref d’une partie immatérielle nous permettant d’avoir un réel contrôle sur notre corps, notre vie. Reconnaître cela, c’est admettre une réalité qui transcende le monde physique, c’est admettre la réalité spirituelle. Et admettre l’existence du monde spirituel au même titre que le monde physique, c’est faire un pas de plus vers le Créateur, source de la réalité telle qu’on la connaît intuitivement…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeRequired fields are marked *

Théophile © 2015