Comment aimer plus?

09/01/2012

Il arrive que parfois nous nous retrouvions dans des relations où nous sommes pris avec des personnes difficiles à aimer. Malgré nos bonnes intentions, nous échouons de façons répétées dans nos tentatives d’être bienveillant même si l’autre ne l’est pas. Que ce soit dans une relation de couple ou avec un collègue ou un parton, lorsque cela arrive, notre espoir de restaurer la relation devient alors de plus en plus faible. Mais comment aimer plus nous demandons-nous pour ressusciter cette relation?

Cette question peut être répondu d’une façon pragmatique par des méthodes. Gary Chapman les a bien répertoriées dans son livre “Les langages de l’amour” :

– Rendre des services,
– Donner des paroles valorisantes,
– Passer des moments de qualité,
– Par le toucher (serrer la main, faire une caresse, etc),
– Faire des cadeaux.

Ces connaissances sont très utiles pour les personnes qui cherchent des façons d’exprimer leur amour. Cependant, ces moyens ne peuvent pas procurer la motivation intérieure nécessaire, le désir sincère de chercher le bien de l’autre. Je suis persuadé qu’à ce niveau, pour aimer ceux qui nous sont parfois détestables, nous avons besoin d’une force qui nous dépasse.

La Bible nous offre un trésor de richesses pour réfléchir sur le thème de l’amour.

Je pourrais arrêter mon post ici en vous conseillant d’aller la lire vous même en considérant ce qu’elle a à dire sur ce thème. Rien de mieux pour trouver la réponse à la question “Comment aimer plus?” Mais continuons quand même…

L’apôtre Paul disait que Dieu est un “Dieu d’amour.” (2 Corinthiens 13:11) L’apôtre Jean disait aussi que “Dieu est amour.” (1 Jean 4:8) et que “nous avons connu l’amour en ce qu’il (Jésus) a donné sa vie pour nous…” (1 Jean 3:16).

Admettons donc Jésus comme notre point de départ pour répondre à notre question “Comment aimer plus?”. Quel moyen concret ça nous donne pour faire du progrès? On pourrait premièrement se dire “Tiens, Jésus est l’expert en amour véritable, donc il sera notre modèle!” Ça serait super bon en soi, sauf que le problème est qu’un modèle est souvent quelque chose qui est extérieur à nous et qu’on essai d’imiter par nos propres efforts. Ce n’est pas mauvais en soi, sauf que ce n’est pas comme ça que spirituellement Dieu fait en sorte que nous aimions plus. Il ne fait pas un travail en surface, mais en profondeur…

Voici un passage de la Bible où Jésus touche à la méthode que Dieu prend pour nous améliorer en tant qu’humains. C’est un passage où Jésus reprend sévèrement des prêtres juifs pour leur hypocrisie. Jésus fait la différence entre le “moi intérieur”, la personne que nous sommes vraiment et le “moi extérieur” c’est-à-dire le “moi projeté”, la personne que l’on désire laisser paraître aux yeux des autres :

“Malheur à vous, maîtres de la loi et Pharisiens, hypocrites ! Vous nettoyez l’extérieur de la coupe et du plat, mais l’intérieur reste rempli du produit de vos vols et de vos mauvais désirs. Pharisien aveugle ! Nettoie d’abord l’intérieur de la coupe et alors l’extérieur deviendra également propre. Malheur à vous, maîtres de la loi et Pharisiens, hypocrites ! Vous ressemblez à des tombeaux blanchis qui paraissent beaux à l’extérieur mais qui, à l’intérieur, sont pleins d’ossements de morts et de toute sorte de pourriture. Vous de même, extérieurement vous donnez à tout le monde l’impression que vous êtes fidèles à Dieu, mais intérieurement vous êtes pleins d’hypocrisie et de mal.” (Matthieu 23:25-26; Bible en français courant)

Dans ce passage, entre autres, il dit qu’il peut y avoir une différence entre le “moi intérieur” et le “moi extérieur” entre ce que l’on EST et ce que l’on FAIT pour PARAÎTRE d’où l’hypocrisie. Pour aimer plus (action – extérieur), il faut d’abord être plus aimant (être – intérieur). “Nettoie d’abord l’intérieur de la coupe et alors l’extérieur deviendra également propre!” Notre question de base s’en trouve modifiée! Elle devient : “Comment être plus aimant?”

Jésus-Christ, lui qui a demandé à son Père de pardonner ses bourreaux sur la croix, était la personne la plus aimante de toute l’histoire de l’humanité et le plan de Dieu est de nous rendre comme lui : “Car ceux qu’il (que Dieu) a connu d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils…” (Romains 8:29). Si vous avez lu jusqu’ici, c’est probablement qu’il y a une concordance entre votre désir d’aimer plus et le plan de Dieu, puisque le plan de Dieu consiste à vous rendre semblable à Christ qui est l’exemple parfait d’amour. Ce désir que vous avez, confessez-le à Jésus-Christ en demandant son aide.

C’est en disant “oui” au plan de Dieu pour nous, c’est en acceptant de laisser Dieu nous travailler pour que nous soyons semblable à Jésus-Christ et c’est en prenant du temps quotidiennement avec Dieu par la prière et la lecture de la Bible que nous serons plus aimant. Cette transformation s’opérera non seulement parce que nous aurons un modèle en Jésus, mais parce que Dieu lui-même habitera en nous par son Esprit. D’où la différence entre la religion (dans le sens négatif qu’on l’entend) et spiritualité. La religion est une série de rites obligatoires et mécaniques sans vie et la spiritualité est la transformation de notre être intérieure basée sur des convictions personnelles et profondes que Dieu est réellement là pour nous, en nous.

Je vous laisse sur une prière que l’apôtre Paul a faite pour les chrétiens de la ville d’Éphèse. Cette prière est la mienne pour vous et pour moi-même : “Je fléchis les genoux devant le Père (…) afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Église et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen!” (Éphésiens 3:14-21)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeRequired fields are marked *

Théophile © 2015