Pourquoi Dieu se “cache-t-il”?

10/22/2010

Certains disent : “Prouve-moi que Dieu existe et je croirai en lui! Ou… s’il veut tant qu’on croit en lui, pourquoi ne se manifeste-t-il pas clairement au monde? Qu’il sorte de sa cachette!”

La réalité est qu’aucun athée ne pourra jamais apporter de vraies preuves reconnues par tous que Dieu n’existe pas et, de même, aucun croyant ne pourra jamais apporter de vraies preuves reconnues par tous que Dieu existe. Les deux camps ne peuvent que pointer vers des indices, des déductions, des arguments qui appuient leur thèse. En bout de ligne, le croyant et l’athée parlent tous les deux de ce qui est le plus probable selon eux et cela même si leur position semble être évidente à leurs yeux.

  • L’athée : “Si Dieu est tout-puissant et bon, il empêcherait meurtres, viols et crimes contre l’humanité. Toutes ces choses arrivent quotidiennement dans le monde, donc Dieu n’existe probablement pas.”
  • Le croyant : “La Bible répond de façon cohérente au problème du mal et de la souffrance dans le monde : c’est l’envers de la médaille de notre liberté. Que Dieu existe va de soit si l’on admet l’origine de l’univers et que “de rien, rien ne vient.”

Si le débat peut avoir lieu, c’est donc que l’existence de Dieu n’est pas aussi clair que nous aimerions. Ainsi, je pense qu’on peut s’entendre pour dire que si Dieu existe, on peut dire dans un certain sens qu’il se “cache”. Je dis cela dans le sens où son existence n’est pas évidente pour tout le monde, du moins pour nos 5 sens… Mais pourquoi se “cacherait-il”?

Aussi paradoxale que cela puisse être, Dieu se cache par amour pour nous. Philippe Sellier, à la suite de Blaise Pascal, l’exprime bien :

Dieu n’a pas voulu d’une foi qui ne fut pas choix! Il a donc voilé partout son omniprésence : dans l’univers, dans la personne de Jésus-Christ, dans la Bible. Ainsi c’est la qualité du coeur qui fait qu’on opte pour Dieu. Sans cette ouverture du coeur, la raison trouve aisément de quoi pour refuser le christianisme1Philippe Sellier, Pascal : textes choisis et présentés par Philippe Sellier, Paris, Points, 2009, p. 131. Cette citation est de Philippe Sellier qui résume la pensée de Blaise Pascal..

Dieu se “cache”, car il ne veut pas s’imposer à nous. La Bible dit que lorsque Dieu se révélera clairement à l’humanité, tout genou fléchira et toute langue lui rendra gloire (Rm 14,11 ; Ap 15,4). Donc Dieu se cache pour ne pas s’imposer à nous, parce que s’il s’imposait, un véritable amour ne pourrait exister entre nous et Dieu. Qu’est-ce qui fait la beauté d’un mariage (du moins, en Occident où les mariages ne sont pas forcés)? C’est le fait que deux personnes se choisissent l’une et l’autre pour passer le reste de leur vie ensemble et se font des promesses l’une et l’autre pour contribuer quotidiennement et mutuellement à leur bonheur. Dieu désire exactement cette même relation choisie avec nous.

C’est pour cela que, sur le plan intellectuel, le débat “Dieu existe-t-il?” risque de ne pas convaincre les plus sceptiques! Car ce n’est pas une question de raison seulement, mais aussi de coeur! On peut trouver de très bons arguments en faveur de l’existence de Dieu comme on peut en trouver contre l’existence de Dieu. Alors que ce type de recherche est très importante, elle peut être stérile si le coeur est déjà fermé. Es-tu ouvert à ce qu’il se révèle à toi? Car la bonne nouvelle est que, s’il est partiellement caché, il veut aussi se révéler à ceux qui ont une bonne disposition de coeur à son égard, qui ont le désir de dire “Oui, je le veux!” à son invitation d’amour.

La plus convaincante des preuves de l’existence de Dieu peut venir en ouvrant son coeur et en disant : “Ok, je ne peux être à 100% sûr de rien sur le plan seul de l’intellect, du démontrable, alors… Dieu, viens te révéler à moi si tu existes et désire entrer en relation avec moi!”

Cela étant dit, je serais le dernier des croyants à nier l’importance d’une compréhension rationnelle de la foi. Mais comme Blaise Pascale le dit si bien, “le coeur à ses raisons que la raison ne connaît pas.” Et ceux qui le lisent dans son contexte comprennent que ce qu’il veut dire est ceci : “le coeur à ses raisons de croire en Dieu, que la raison ne connaît pas.” Car la réalité est celle-ci : notre raison est soumise à notre coeur. D’où les prétextes que nous donnons si souvent pour justifier des actions que nous savions dans notre coeur ne pas être les meilleurs. Mais la Bible dit que devant Dieu, personne n’aura de prétexte. Car une fois que nous serons devant lui, il jugera nos coeurs et non pas l’étendue de notre intelligence comme le dit 1 Corinthiens 4,5 :

C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres et qui manifestera les desseins des coeurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due.

Références   [ + ]

1. Philippe Sellier, Pascal : textes choisis et présentés par Philippe Sellier, Paris, Points, 2009, p. 131. Cette citation est de Philippe Sellier qui résume la pensée de Blaise Pascal.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeRequired fields are marked *

12 comments on “Pourquoi Dieu se “cache-t-il”?

  1. Anonyme Mar 30, 2012

    c une tres bonne facon dpense mais c encore plus profond et plus complexe que ca.. si vous verriez la beauté de l'éternel s'éfface, des souffrances de gens tellement dure…des enfants et bébé..mais l'éternel est bien et est présent, il est la source de la connaissance ,de la création ..si vous verriez mes reves vous seriez etonné de la complexité…mais pourquoi l'éternel viens a moi d'une langue que je ne comprend pas?pk mon reve présente aussi un arc en ciel du ciel vers la terre…pourquoi au dessus de ma tete dans mon eve me regardait du ciel..pourquoi 3 ange me regardait aussi blanc que la neige et une lumiere aveuglante répond moi?

  2. Merci de votre commentaire! Il est vrai que Dieu n'est pas toujours "caché". Parfois, il se manifeste à certaines personnes de façon frappante comme à l'apôtre Paul par exemple. La lumière aveuglante dont vous me parler dans vos rêves me fait justement penser à l'expérience de Paul sur la route de Damas (Actes 22:1-21 et Actes 26:9-19). Les songes (rêves par lesquels Dieu parle) peuvent en effet être difficiles à comprendre parfois, mais avec la prière, la Parole de Dieu et l'aide de l'Esprit de Dieu, on peut avoir des éclaircissements. Je terminerais en disant qu'il est important de chercher la signification du rêve par l'entremise de la Bible, car Dieu ne contredira jamais en rêve ce qu'il a révélé spécifiquement dans les Écritures. Que le Seigneur vous bénisse! Philippiens 1:9-11

  3. Anonyme Avr 1, 2012

    merci de votre réponse mais j'ai besoin de votre aide pq sa fait un an que je lui demande ..il me supporte est l ..mais me repond pas…je prit sans cesse et juste des reve plus compliqué…vous etes surment bcp chargé dans votre horaire mais prenez le temp de priez pour moi afin que vous ayez et j'aille les réponses…merci de votre aide..pq je ne suis pas tres bonne pour interprete les reves et leur sens..surtout que cest compliqué…

  4. Anonyme Avr 1, 2012

    et de kel religion etes vous?

  5. Je suis chrétien. Je vous encourage à vous procurer une Bible et de commencer à lire les Évangiles ainsi que le livre des Actes des apôtres (tout de suite après les Évangiles). Vous trouverez particulièrement dans le livre des Actes des apôtres, des gens qui avaient des songes comme vous. Je vais prier pour vous afin que Dieu vous éclaire et vous une compréhension claire de ce qu'il veut vous communiquer. Je suis personnellement convaincu que cela a à voir avec la personne de Jésus qui a dit : "Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie." (Évangile de Jean, 8.12) C'est aussi dans les Actes des apôtres que Paul vu une lumière aveuglante venant du ciel et c'était Jésus qui venait pour lui dire quelque chose. J'espère que cela vous aidera.

    Vous avez-vous une religion?

  6. Anonyme Avr 10, 2012

    je suis chretienne.merci beaucoup de votre réponse tres apprécier en tk une seule chose est ur:)c que la priere quand on y crois vraiment fort dieu intervient dans notre vie et ils prend soins de nous:)

  7. La plus grande arnaque de tous les temps.il nn y'a ni dieu ni ange ni esprit .

  8. Citoyen, merci pour ton affirmation! Mais ce n'est qu'une affirmation… Je pourrais tout aussi dire : Ne pas croire en Dieu, c'est le plus grand auto-aveuglement de tous les temps. Il n'y a pas vraiment de dialogue quand deux parties font que des affirmations…

    La question que j'ai pour toi est celle-ci : pourquoi crois-tu que c'est SI évident que Dieu n'existe pas? Est-ce que tu étais là pour voir l'univers se donner naissance à lui-même? Est-ce que tu étais là pour voir la première cellule vivante s'auto-construire et se "vivifiée" elle-même? Est-ce que tu as des explications naturalistes pour toutes les personnes de l'histoire de l'humanité qui affirment avoir été témoins de miracles?

  9. Intervention d’un agnostique qui penche souvent vers l’athéisme. Sans vouloir être offensant, je trouve ces arguments tous plus absurdes et infondés les uns que les autres.

    L’exemple du mariage : on s’unit à quelqu’un parce qu’on le connaît et qu’on l’aime. Le parallèle avec Dieu me semble imorbable : vous vous marierez à quelqu’un que vous n’avez jamais vu, avec qui vous n’avez jamais communiqué au simple prétexte que vous avec lu un bouquin qui rertrace son œuvre ?

    “Donc Dieu se cache pour ne pas s’imposer à nous, parce que s’il s’imposait, un véritable amour ne pourrait exister entre nous et Dieu.” : affirmation qui me semble tout à fait gratuite et infondée. Il me semble que la phrase inverse est tout à fait vraie aussi, si ça n’est plus vraie que celle-ci.

    “Alors que ce type de recherche est très importante, elle peut être stérile si le coeur est déjà fermé. Es-tu ouvert à ce qu’il se révèle à toi? Car la bonne nouvelle est que, s’il est partiellement caché, il veut aussi se révéler à ceux qui ont une bonne disposition de coeur à son égard, qui ont le désir de dire “Oui, je le veux!” à son invitation d’amour.” : pour moi, c’est un raisonnement typique des croyants. De grandes affirmations vagues et abstraites, et qui revendique l’émotionnel contre le rationnel. Un beau moyen de fuir le débat. Après, chacun est libre d’avoir les croyances qu’il souhaite, même les plus absurdes, ça n’est pas la question, mais quand il s’agit de s’en expliquer auprès du public, il faut faire preuve de plus de rigueur.

    On entend toujours “il faut ouvrir son coeur à Dieu” pour le comprendre : mais pourquoi l’ouvrir à Dieu dont on a aucune preuve de l’existence et pas à autre chose ? Et à quel dieu d’ailleurs ? Celui invoqué par les religions révélé est de moins en moins crédible avec sa création du monde en 7 jours, les hommes créés à son image et certains préceptes archaïques retrouvés dans la Bible (preuve qu’elle est belle et bien l’œuvre d’hommes de son temps). Au mieux on peut concéder l’existence d’une entité supérieure qui aurait créé l’univers (soit, admettons). Mais quelle crédibilité qu’il ait créé l’Homme à son image (quelle prétention pour quelqu’un supposé parfait) ? Et pourquoi voudrait-il qu’on “croit” en lui et qu’on le vénère, au risque d’être voué à l’enfer ? A mes yeux, cela ressemble plus à un despote qu’à un être parfait et d’amour (amour selon des règles bien strictes par ailleurs)…

    Je suis en souffrance intellectuelle quand je vois les croyants se faire des nœuds au cerveau pour essayer de justifier ce qu’on leur a inculqué pendant l’enfance. La vérité, c’est que si une poignée d’illuminés ou d’opportunistes n’avaient pas rédigés la Bible il y a 2000 ans, on aurait des croyances toutes différentes aujourd’hui. Le Dieu des religions révélés n’est le fruit de circonstances historiques et sociales particulières, une création pour répondre aux angoisses métaphysiques de l’Homme. Pourquoi pas, après tout, mais quel dommage qu’on soit incapable de s’en créer un plus moderne et plus sympathique de nos jours.

    • Salut Yann,

      Ton rejet de mon image du mariage est basé sur ton présupposé qu’on ne peut pas connaître Dieu sans le voir comme un autre humain, ce qui ne tient pas la route puisque Dieu est esprit, et c’est spirituellement qu’on vient à entrer en relation avec lui.

      La seule raison qui t’empêche de considérer cela comme une réelle possibilité est un présupposé naturaliste rigide. Si Dieu existait, pourquoi serait-il impossible d’apprendre à le connaître spirituellement ? La connaissance de Dieu vient non seulement par l’entremise de la révélation écrite, mais aussi et d’abord par la révélation naturelle (la création, notre conscience morale). Avant d’apprendre à lire, on apprend à contempler la nature, les animaux, notre propre être et réfléchir sur leur provenance.

      Cet article sur lequel tu commentes ne vise pas à exposer les arguments pour l’existence de Dieu ou pour Jésus comme Fils de Dieu. J’ai écrit plusieurs autres articles allant dans ce sens (argument cosmologique, argument moral, etc.). Si tu parles anglais, je te recommande les débats de William Lane Craig ainsi que ses livres.

      En ce qui concerne cet article, mon seul but était de démontrer que Dieu désire nous laisser de l’espace de liberté (difficile à saisir pour les enfants ayant eu des parents stricts et contrôllants) pour que nous acceptions à entrer en relation avec lui de façon intrinsèque, et non de façon extrinsèque. L’expression “Dieu se cache” est empruntée aux athées et n’exprime pas adéquatement l’attitude de Dieu à l’égard des humains. En fait, l’apôtre Paul dira aux chrétiens de Rome (ch. 1) que Dieu se fait connaître à toute l’humanité comme créateur via la création. Dieu se présente à nous, mais de façon partielle, voilée. Et il nous attire à lui. Ce n’est pas comme s’il était caché et que c’était à nous de le trouver par nos propres forces. Il se fait connaître à nous et si nous ne résistons pas, il le fera de plus en plus, mais toujours dans la foi.

      Sur un autre point que tu as écrits : “Le Dieu des religions révélés n’est le fruit de circonstances historiques et sociales particulières”, tu commets ici le sophisme génétique, essayer d’invalider une conclusion en indiquant la façon qu’une personne ou un groupe sont venus à y adhérer. Les circonstances historiques n’interdisent en rien la découverte de vérités, mêmes sur Dieu. Ce n’est pas parce que des propos sont circonscrits dans l’espace-temps qu’ils sont nécessairement faux. Sinon, tout ce que tu dirais toi aussi serait faux, car tu es aussi conditionné par ta culture. Le fait que la Bible soit écrite dans un passé de plus de 2000 ans ne nous demande pas de reproduire sans esprit critique ce qu’on y trouve d’écrit. C’est à nous de faire un travail d’interprétation intelligent en faisant la distinction entre notre contexte socio-culturel et celui des personnages bibliques. C’est à nous de cerner le principe qui peut être transférable. Il ne faut pas être fidèle à la lettre du texte, mais à l’esprit du texte.

      Tu commets encore le sophisme génétique après : “[Dieu est] une création pour répondre aux angoisses métaphysiques de l’Homme.” Même si c’était vrai que les gens croient en Dieu parce qu’ils ont “des angoisses métaphysiques”, ça n’impliquerait aucunement que Dieu n’existe pas ! P-e nous a-t-il créée avec ces angoisses pour que nous le cherchions et le trouvions ! Il s’agit d’une hypothèse explicative psychologique basée sur un présupposé, la non existence de Dieu ou la fausseté du christianisme. Les croyants peuvent aussi offrir ce genre d’explications pour les athées et en fait, les recherches en ce sens sont intéressantes : http://www.theophile.xyz/?b2w=https%3A%2F%2Fsperron.blogspot.com%2F2014%2F09%2Fpsychologie-de-latheisme.html

Théophile © 2015