Peu de chrétiens, pour qui la Bible est centrale dans leur foi, savent à quel point ils sont tributaires d’un grand nombre de spécialistes en théologie. Je parle non seulement des traducteurs, mais aussi des experts en critique textuelle. Faces à plusieurs manuscrits ayant des variantes plus ou moins considérables, ces derniers sont impliqués dans une panoplie de décisions qui visent à reconstituer le texte biblique qui s’approche le plus de l’original. La plupart du temps, ces variantes sont mineures c’est-à-dire qu’elles sont courtes (une…

– Où veux-tu aller pour souper ? – Je ne sais pas, toi ? – On pourrait aller à la Casa Grecque, ou au resto italien Vinnie Gambini, ou au McDo ! Haha, je blague pour la dernière option. Qu’est-ce que tu préfères ? – Je n’ai pas de préférence. Toi, qu’est-ce que tu préfères ? Dans son livre The Assertiveness Workbook, Randy J. Paterson décrit l’assertiveness comme étant un style de communication ouvert, caractérisé par la capacité d’exposer ses pensées, désirs, besoins et volontés sans chercher…

Un des arguments musulmans face aux chrétiens consiste à dire que Jésus était musulman. Voici un exemple d’un tel discours. Dans cet article, je vais d’abord décrire en quoi consiste l’argument pour ensuite démontrer en quoi il est fallacieux. 1. Description de l’argument Les musulmans qui utilisent cette approche pour convaincre les chrétiens d’adhérer à l’Islam fondent leur argument sur une définition qui fonctionne comme une prémisse de base : être musulman veut dire être soumis à la volonté de Dieu12:20. Jésus lui-même disait se soumettre à la volonté de Dieu23:10….

Je vois plusieurs religions contraires et partant toutes fausses excepté une. Chacune veut être crue par sa propre autorité et menace les incrédules. Je ne les crois donc pas là-dessus. Chacun peut dire cela. Chacun peut se dire prophète. Mais je vois la chrétienne où je trouve des prophéties et c’est ce que chacun ne peut pas faire1Blaise Pascal, Léon Brunschvicg et Dominique Descotes. 1976. Pensées / Pascal ; texte établi par Léon Brunschvicg ; chronologie, introduction, notes, archives de l’oeuvre, index par Dominique Descotes….

Le scandale attaché aux épisodes de la vie de Jésus met en évidence les aspects importants de son enseignement. Et ce qui était scandalisant à cette époque peut être simplement normal aujourd’hui. Permettre que les femmes assistent à l’enseignement religieux, par exemple, n’est pas scandaleux dans la plupart des cultures aujourd’hui, mais au premier siècle (…) c’était préjudiciable à la réputation de Jésus en tant que rabbin. En reconnaissant ce genre de point de vue historique, nous pouvons mieux comprendre les accents de l’enseignement de…

Jésus est le seul fondateur de religion, le seul grand sage ou mystique de l’histoire qui laisse planer un doute sur son identité véritable. Moïse, Confucius, le Bouddha, Socrate ou Mohammed ne sont jamais présentés autrement que comme de simples mortels. Qu’ils soient considérés comme des sages ou des prophètes, ce sont toujours des êtres humains à part entière : aucune parole laissant planer une ambigüité sur leur nature n’a été mise dans leur bouche par leurs disciples immédiats. Jésus fait exception1Frédéric Lenoir. 2010. Comment Jésus…

J’aime déguster des bonnes bières de microbrasserie aux goûts variés et infinis. La plupart du temps, je garde la bouteille et je l’ajoute à une collection que j’ai fusionnée avec mes bibliothèques. Généralement, avant d’acheter une nouvelle bière, je vais l’analyser pour sélectionner quelque chose allant dans un certain sens. Mais quand j’ai vu cette bière du brasseur RJ de Montréal, même si elle était au pamplemousse et à l’orange, je me suis dit que je l’achèterais, ne serait-ce que pour la mettre dans ma galerie d’art à cause du branding…

Si l’on en croit un charmant récit de l’Écriture, auprès du berceau du Christ se succédèrent des bergers et des savants qu’en ce temps-là, on appelait des mages. À ce Dieu devant qui ils s’agenouillèrent, ils avaient été conduits, les uns par des anges proches de leur propre coeur, les autres, par la science, mais une science que n’animait pas uniquement l’espérance de savoir. -Fernand Dumont- (Une foi partagée, p.14)

Dieu voulait suspendre leur méchanceté par le seul pouvoir qui peut annihiler le mal sans détruire la personne qui commet le mal, par la puissance de l’amour. (…) L’omnipotence de Dieu est ainsi définit comme la puissance de l’amour. (…) Paul ne souhaite pas, après tout, prêcher seulement que l’amour se sacrifie lui-même, mais que l’amour a la puissance de produire l’effet qu’il cherche à produire par son sacrifice. (…) Le vrai salut, dans le sens chrétien, s’obtient par aucune autre puissance que la puissance…