“Regarde-moi quand je te parle.” Le seul slogan de communication qu’on m’a inculqué en ma jeunesse. Six mots un peu lourds qui laissaient présager un moment semi-solennel de correction ou de conversation sérieuse que je désirais éviter. Je viens de trouver une nouvelle devise, plus positive, même si cette dernière se trouve aussi dans un contexte de tensions relationnelles. En lisant le deuxième volet de la correspondance entre Paul et les Corinthiens, un verset a retenu mon attention : Depuis longtemps, vous pensez que nous…