“Bonne prédication Sonny ! Mais je vais prier que tu aies plus l’onction du Saint-Esprit les prochaines fois.” C’est ce qu’un des membres de mon église m’a dit après ma toute première prédication. J’ai été poli. Je l’ai simplement “remercié”… Comment prendre une telle remarque ? J’avais pris au sérieux ma préparation pour cette prédication, en prière et en étude. À mon sens, ça c’était bien passé. Me fallait-il faire une expérience mystique qui allait métamorphoser mon tempérament plutôt calme en homme charismatique ? Était-ce…

Reconnaître ne pas savoir pour sûr crée l’ouverture d’esprit. L’ouverture d’esprit est une condition nécessaire à de nouvelles réalisations. Les nouvelles réalisations sont sources d’enrichissement. De grands doutes, de grandes révélations. De petits doutes, de petites révélations. Pas de doute, pas de révélation. C. C. Chang (Cité par Bessel Van Der Kolk, dans The Body Keep the Scores, p. 22)

La première fois que j’ai lu un auteur conditionnaliste1Un conditionnaliste est une personne qui croit que l’immortalité est conditionnelle à la foi en Jésus : seulement ceux et celles qui croient en lui vivront/existeront éternellement. Les conditionnalistes affirment que l’enfer consiste en un lieu de tourments proportionnels aux péchés qui culminera en la mort (l’annihilation) des incroyants., j’ai rapidement été surpris par l’ampleur du support biblique pour cette thèse3Le premier écrit que j’ai lu pour la thèse que l’enfer consiste en des tourments menant à…

Le premier chapitre de l’épître aux Romains est l’un des plus importants passages bibliques traitants de théologie naturelle, c’est-à-dire de comment Dieu se fait connaître à tout être humain par l’entremise de la création et de la conscience morale. Or, en Rm 1,32 Paul affirme que tout être humain possède la conscience que la pratique du mal conduit non aux tourments éternels, mais à la mort : Et, bien qu’ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses,…

Qu’est-ce que la foi ? L’imprécision de cette question m’apparaît de plus en plus problématique. Cette question présume une réponse unique, alors que le concept de la foi est toujours teinté de différentes couleurs dépendamment des auteurs et des contextes dans le corpus biblique. Il n’y a donc pas une façon unique de définir la foi, même si on peut dégager une certaine tendance générale. Par exemple, comment comprendre la célèbre phrase que l’on trouve en 2 Co 5,7 : “Nous marchons par la foi, non…

Que disaient les successeurs des apôtres sur le sort ultime des incroyants ? Expérimenteront-ils des tourments éternels en enfer ou seront-ils ultimement anéantis ? Dans cet article, je continue la série Repenser l’enfer1Dans un article précédent, je me suis penché sur le texte de la Didaché et l’épître de Clément de Rome concernant le thème de l’enfer. J’ai expliqué comment leurs écrits corroborent le conditionalisme, l’idée que les gens qui vont en enfer ne sont pas immortels, mais finissent par être anéantis. en considérant l’enseignement de ce qui…

Mardi de la semaine passée, j’étais dans un pub avec des amis et le canot-camping vint sur le sujet. Quelques instants plus tard, nous avions regardé la météo et nous étions trois qui pouvaient se permettre de partir deux-trois jours. Moins de 24h plus tard, nous étions en train de regarder un beau couché de soleil sur une île sablonneuse et, quelques instants après, à se faire des pitas shawarma gratinés au brie et fumés au feu en regardant un ciel aux milliers d’étoiles :…

Les pères apostoliques sont les dirigeants chrétiens qui ont succédé aux apôtres. On date généralement cette période de l’an 90 à 150. L’ère suivante dans l’histoire de l’Église est appelée la période des pères apologistes et comprend les années 150 à 250. Les écrits des premiers étaient adressés aux gens de l’intérieur de l’Église pour la purifier des menaces qui la guettaient du dedans et pour la solidifier alors que les oeuvres des deuxièmes étaient dirigées vers les gens de l’extérieur de l’Église pour défendre la…