Le cerveau est “l’objet naturel le plus complexe existant dans l’univers1Françoise Niessen et Olivier de Dinechin, Repères chrétiens en bioéthique, Paris, Salvator, 2015, p. 304.”. Il est comparable à “un continent” dont “l’exploration est loin d’être terminée2Françoise Niessen et Olivier de Dinechin, Repères chrétiens en bioéthique, p. 304.”. D’autres spécialistes en neurosciences affirment qu’il est “plus vaste que le ciel3Françoise Niessen et Olivier de Dinechin, Repères chrétiens en bioéthique, p. 304 n. 1.”. Que l’on compare le cerveau à un continent ou à l’étendue du…