Faites ceci en mémoire de moi

“Faites ceci en mémoire de moi”

08/20/2016

Paradoxe ! En 1 Co 11:23-2511 Co 11:23-25 : “23 Car moi, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis. Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain 24 et, après avoir rendu grâces, le rompit et dit : ‘Ceci est mon corps, qui est pour vous ; faites ceci en mémoire de moi’. 25 De même, après avoir soupé il prit la coupe et dit : ‘Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang. Faites ceci en mémoire de moi, toutes les fois que vous en boirez’.”, il est commandé aux chrétiens de manger le pain et boire la coupe en mémoire du sacrifice de Jésus. Cela constitue le symbole de la nouvelle alliance. Cette expression “nouvelle alliance” que Jésus employa se retrouve seulement en Jé 31:31 dans l’AT. Dans le contexte de ce verset en Jérémie, il est fait mention qu’au jour de la nouvelle alliance, Dieu ne se souviendra plus de nos péchés (Jé 31:31-34)2Jé 31:31-34 : 31 Voici que les jours viennent, — Oracle de l’Éternel —, où je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, 32 non comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs pères, le jour où je les ai saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte, alliance qu’ils ont rompue, quoique je sois leur maître, — Oracle de l’Éternel. 33 Mais voici l’alliance que je conclurai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, — Oracle de l’Éternel — : Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai sur leur cœur ; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. 34 Celui-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’Éternel ! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit d’entre eux jusqu’au plus grand, — Oracle de l’Éternel — car je pardonnerai leur faute et je ne me souviendrai plus de leur péché.. C’est un grand paradoxe! Car au moment où nous prenons le pain et le vin et où nous tournons nos regards vers le Seigneur à la croix versant son sang pour nos péchés, l’horreur de nos péchés et de notre déchéance nous frappe. Mais Christ nous renvoie à Jé 31 qui nous dit : je vous ai pardonné, c’est réglé. Je ne me souviens plus de vos péchés !

Certes, Dieu n’a pas effacé sa mémoire comme on effacerait un disque dur. Par “oublier les péchés”, le point est probablement de mettre l’accent sur le fait que ce n’est plus à l’avant-plan dans la pensée de Dieu à notre égard. C’est réglé. C’est du passé. C’est oublié dans le sens que ça ne fait plus du tout obstacle dans la relation.

Quel grand paradoxe ! Au moment où Dieu nous commande de se souvenir que Jésus a été livré à la croix à cause de nos péchés, il nous dit en même temps qu’il ne se souvient plus de nos péchés. C’est par la croix que Dieu a décidé de ne plus laisser nos péchés déterminer notre rapport à lui. La croix ne doit donc pas contribuer à nous morfondre concernant nos péchés, mais à célébrer le fait que Dieu a réglé ce dossier grâce à Jésus. En Christ, la question de nos péchés est “tellement” réglée et lointaine dans la pensée de Dieu que c’est comme s’il ne s’en souvenait plus. Grâce à Jésus, on peut maintenant venir à lui sachant que dans la foi à Christ, la seule disposition de Dieu à notre égard est celle d’un père aimant nous tendant les bras pour vivre avec lui.

Une chose est certaine : au travers le pain et le vin, ceux et celles qui se souviennent de ce que Jésus a fait pour eux à la croix peuvent avoir l’esprit tranquille se disant que Dieu ne se “souvient” plus de leurs péchés. C’est complètement réglé grâce à Jésus. Cela devrait nous susciter une joie et un soulagement, un peu comme si on se souvienait du moment clé où nous nous sommes réconciliés avec quelqu’un dont nous avions un conflit depuis un bon bout, ce point tournant où tout a changé et que la relation a repris vie, cet instant où le couvercle retenant toute la pression des émotions négatives a été enlevé, la pression relâchée.

Alors que nous nous souvenons que Jésus est mort à la croix pour nos péchés, nous pouvons avoir la certitude que Dieu ne se souvient plus de nos péchés.

Références   [ + ]

1. 1 Co 11:23-25 : “23 Car moi, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis. Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain 24 et, après avoir rendu grâces, le rompit et dit : ‘Ceci est mon corps, qui est pour vous ; faites ceci en mémoire de moi’. 25 De même, après avoir soupé il prit la coupe et dit : ‘Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang. Faites ceci en mémoire de moi, toutes les fois que vous en boirez’.”
2. Jé 31:31-34 : 31 Voici que les jours viennent, — Oracle de l’Éternel —, où je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, 32 non comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs pères, le jour où je les ai saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte, alliance qu’ils ont rompue, quoique je sois leur maître, — Oracle de l’Éternel. 33 Mais voici l’alliance que je conclurai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, — Oracle de l’Éternel — : Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai sur leur cœur ; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. 34 Celui-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’Éternel ! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit d’entre eux jusqu’au plus grand, — Oracle de l’Éternel — car je pardonnerai leur faute et je ne me souviendrai plus de leur péché.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeRequired fields are marked *

One comment on ““Faites ceci en mémoire de moi”

  1. de maurey Jan 25, 2019

    Très bien expliqué cet heureux rapprochement de textes.
    Alain de Maurey-Dumesnil

Théophile © 2015